Etudes et suivis du Mérou géant

Entre 2010 et 2014, un important travail a été réalisé sur la biologie et l’écologie du Mérou géant (Epinephelus itajara) en Guyane (Artero, 2014). De nombreuses informations ont été apportées sur cette espèce menacée quant à sa distribution spatiale, son écologie trophique, son cycle de reproduction en Guyane et sur la dynamique de population. Pour cela, différentes méthodes ont été appliquées telles que le marquage des animaux, la biométrie, la collecte de contenus stomacaux, la détection par caméra acoustique, le prélèvement d’otolithes… Parmi les résultats obtenus, il apparaît que la population de Guyane est principalement composée de jeunes individus, mais dont le devenir reste incertain (pêche, migration vers d’autres sites…). Le Mérou géant ne semblerait toutefois pas se reproduire dans les eaux guyanaises car les conditions environnementales ne favoriseraient pas le développement gonadique. Les larves arriveraient donc en Guyane des sites d’agrégation du Brésil. Les mérous adultes semblent migrer dans le sens du courant vers Trinidad et Tobago.

Si de nombreuses informations ont été apportées sur le Mérou géant en Guyane, une multitude de points restent encore à éclaircir. Ainsi, la Réserve poursuit certains travaux sur l’espèce et entreprend de nouveaux projets qui devraient voir le jour prochainement. En 2015, des pêches scientifiques ont été réalisées pour poursuivre le marquage des animaux à l’aide de tags externes appelés « tags spaghettis ». L’objectif consiste à fixer une marque (possédant un identifiant unique) sur la partie dorsale de l’animal afin de l’identifier s’il est recapturé. Ce travail contribue à évaluer la fidélité des animaux au site et leurs déplacements entre les principaux habitats rocheux de l’Est guyanais (Connétable, Ilets de Cayenne, Îles du Salut).

Pesage d'un Mérou géant (Crédits : A.Baglan)Mérou géant équipé d'une marque jaune pour l'identifier (Crédits : A.Baglan)Mesure d'un Mérou géant (Crédits : A.Baglan)

 

Rappel sur la réglementation actuelle relative au Mérou géant en Guyane, une espèce classée en danger critique d’extinction (UICN)

L’arrêté préfectoral N°1641 du 26 août 2010 porte sur la réglementation de la pêche au Mérou géant à partir des embarcations et navires de plaisance en Guyane. Les pêcheurs plaisanciers ne détenant pas de permis de mise en exploitation sont limités à un mérou par navire et par sortie de pêche sur toutes les côtes et dans les eaux territoriales de la Guyane. De plus, la transformation du Mérou géant est strictement interdite à bord des embarcations (étêtage, filetage, découpe).

Partagez vos observations !

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid